Réflexologie plantaire à Bruxelles
 

#untoutgrandmerci à Sévérine d'Un Souffle À Soi


J’ai rencontré Séverine lorsque j’ai intégré le programme de jobcoaching d'Actiris. Séverine était ma coach. Mon projet professionnel étant relativement clair, nos échanges ont promptement dérivé sur le contenu des séances en cabinet, plus exactement sur ma posture.


C’est ainsi que s’est mise en place ce que l’on appelle de la “supervision”.



Supervision, quésaco?


La supervision permet plusieurs choses, essentielles à la pérennité d’une activité de thérapie du toucher:

  • parler de ce qui se passe en cabinet et qui doit rester le plus possible confidentiel;

  • prendre du recul avec ce qui est déposé en cabinet, et qui peut être parfois lourd;

  • prendre conscience de comment cela résonne en moi;

Ex: il peut y avoir des situations avec lesquelles je me sens en difficulté. Peut être réveillent-elles en moi des souvenirs pénibles, qui ont été stockés dans ma mémoire, sans avoir été résolus au préalable;

  • déposer ce qui a besoin de l’être;

Ex: une séance avec une personne qui n’est pas prête à creuser ce qui se passe en elle et/ou qui n’est pas disposée à le faire avec moi ;

  • et corriger ce qui peut l’être:

Ex: redéfinir ma posture pour mieux sécuriser les séances.


Aujourd’hui c’est auprès de Séverine, qu’une fois par mois, je me ressource et consolide mon expérience, nourrissant ainsi mon engagement dans mon travail.


Mais Séverine n’est pas réflexologue!


Si Séverine est psy & coach,

ET praticienne en Reïki,

ET randonneuse,

ET photographe d’animaux...


Elle n’est effectivement pas formée aux thérapies du toucher (bien qu’elle adore les massages). Mais les techniques de massages, les points d’acupression, les muscles, les tendons, les ligaments… tous ces apports techniques, je les trouve dans les livres. 


Par ailleurs, mon charisme se révèle plus dans le dialogue énergétique et émotionnel avec le corps que dans sa manipulation “technique”.


C’est ce charisme qui m’appelle à être au clair avec moi-même, autant que possible (car nous autres humains aimons bien nous créer des contradictions pour nous éloigner de notre vérité…). Ce, pour accueillir au mieux ce qui se passe pour les client.e.s.


Aux professionnel.le.s de la thérapie du toucher


Il est rare que les formations en thérapie du toucher conseillent, à ceux et celles qui souhaitent en faire leur métier, de se faire superviser. De plus, c’est un coût auquel, lorsqu’on se lance, on préfèrerait échapper.


Mon expérience pré/post Séverine m’a montré que mon énergie était plus stable et plus positive depuis que je me fais superviser. En outre, mon mental se canalise grâce à la codification des expériences que permet l’échange verbal.

C’est également avec Séverine, qu’en parallèle de mes échanges avec Isabelle, j’ai pris conscience que j’avais besoin d'adapter mon rythme d'activité afin d'éviter d'atteindre une situation d'épuisement.


Bref, un retour sur investissement plus que positif.


Ce qui me paraît crucial est de se choisir un.e superviseur.se en qui on a pleinement confiance et par qui on se sent un minimum challengé.e.


Le petit plus


C'est Séverine qui m'a donné l'idée de la bouteille de Champagne pour les annulations tardives!


Conditions d’annulation :

Pour annuler ou reporter merci de me prévenir plus de 24h à l'avance, 48h pr un rdv le lundi.

3 raisons:

  • Si vous n'honorez pas votre rendez-vous, je ne travaille pas. En tant qu'indépendante, je le sens tout de suite ;(

  • Le rendez-vous pourra être donné à une autre personne qui en aura besoin.


 

#untoutgrandmerci : Avril 2022 : Voici un an que le cabinet est vraiment ouvert. Pour fêter ce rêve devenu réalité, je partage cet été, des articles sur celles & ceux - autres que vous - qui m'ont aidée à construire mon activité & à la rendre pérenne.